Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 octobre 2006 3 18 /10 /octobre /2006 21:10

Chapitre des eaux

Les types d'eaux

Sheykh ibn baz a été interrogé sur la division de l' eau, et il a répondu qu' elle se divise en deux, une eau purifiante et une eau impurifiante, ensuite il expliqua que dans l' eau impurifiante, il y avait une eau impure et une eau pure mais qui ne purifie pas (voir ses fatwas dans le premier vol concernant la salat)

L' EAU PURE ET PURIFIANTE

L’eau pure et purifiante regroupe neuf types d'eau qui sont


L’eau de pluie

Allah a dit :

"Nous fîmes descendre du ciel une eau pure et purifiante"

Sourate 25 - Verset 48

Sheykh sa'dy a dit : une eau qui purifie du hadath (ce qui demande les ablutions) du khabath (impureté qui se trouve sur le corps, ex : bave de chien) du ghish (allahou a'lam) et des saletés. (attaysir: 634)

Allah a dit :

" et du ciel, Il fit descendre de l' eau sur vous afin de vous en purifier"

8/11

Ibn kathir a dit : du hadath mineur ou majeur (tafsiroul qoranil 'adhim 2/799)

Sheykh sa'dy a dit : afin de vous purifier du hadath et du khabath. (attaysir: 325)

Ce qui est à la base de l' eau

D' après Abou hourayrah le prophète tenait un silence entre takbiratoul ihram et la récitation lors de la salat.

Il lui dit : ya rasoul Allah, que ma mère et mon père soient sacrifié pour toi, que dis tu pendant ton silence entre le takbir et la récitation ?

Il répondit :

Allahouma, éloigne de moi mes péchés comme Tu as éloigné l’orient de l’occident. Allahouma purifie moi de mes péchés comme on nettoie le vêtement blanc de la saleté.

Allahouma purifie moi de mes péchés avec de la neige, l’eau et la grêle.

Rapporté par el boukhary, muslim, Abou dawoud, nisaiy, ibn majah, el irwa, el mishkah


L’eau des sources et des rivières

Allah a dit :

"Ne vois tu pas qu' Allah fait descendre du ciel de l’eau, puis il l' achemine vers des sources dans la terre"

Sourate 39 - Verset 21

On voit à travers cet ayah qu' Allah nous a permis de nous purifier au moyen des eaux de sources, car comme le montre la ayah, c’est une eau qui descend du ciel, c'est-à-dire de la pluie, et on a pu voir plus haut que l' eau de pluie est pure et purifiante.


L' eau de mer

D' après Abou hourayrah , le prophète fut interrogé par un homme (pour celui qui veut connaître le nom de la personne , qu' il retourne dans neyloul awtar) : ya rasoul Allah, nous sommes des personnes qui voyageons beaucoup en bateau, en ne prenant avec nous que peu d'eau, et si nous faisons el wodo avec, il ne nous en restera plus (pour boire ...), pouvons nous faire el wodo avec l' eau de mer ?

Il répondit : Son eau est pure et ce qui est mort à l’intérieur et halal. Rapporté par Abou dawoud, tirmidi, nisaiy, ibn majah, malik, shafi'y, ahmed, ibn hibban, el bayhaqy, el irwa, el mishkah, sahiha, sahihoul jami'

Ibnoul moulqin a dit ce hadith est d’une grande importance, un fondement parmi les fondements de la purification. il regroupe plusieurs lois et règles importantes. (Neyloul awtar: 1/23 ; 'awnoul ma'boud: 1/126)

l’imam Âbady a dit: l’eau de mer et pure et purifiante. (‘Awnoul ma'boud: 1/126)

l' Imam tirmidi a dit : ceci est la parole de la majorité des savants du fiqh parmi les compagnons du prophète comme Abou bakr, 'Omar et ibn 'Abbas - ils ne voyaient pas de mal avec l' eau de mer. (sahihou tirmidi: 1/55)

Il y une fatwa d' ibn taymiyya qui dit qu’il n y a pas de mal à utiliser de l' eau de mer même en présence d' eau normal, voir ses fatwas sur la taharah.

L’eau de zam zam

'Ali fut appelé par le prophète afin qu’il lui ramène un seau d' eau de zam zam, c' est ce qu' il fit, puis il en bu et fit el wodo avec.

Il y a à ce sujet une fatwa de Sheykh ibn baz dans laquelle il a été questionné, s’il nous était permis de se nettoyer les parties avec l'eau de zam zam, il répondit qu’il n ' y avait pas de mal à se nettoyer avec du fait qu' il n ' y aucun dalil qui l' interdit. Rapporté par el irwa, tamamoul minah

L’eau pure dont soit la couleur, l' odeur ou le gout a changé a cause de sa stabilité (cad du fait qu' elle soit resté longtemps au meme endroit) ou bien qu' elle a été mélangé a quelque chose de pur comme du savon...

El badawy a dit : Et l'eau reste purificatrice, même mélangée à quelque chose de pur, tant que l'on nomme encore cela de l'eau. (El wadjiz: 23)

Et ce, d'après la parole du Prophète adressée aux femmes qui lavaient le corps de sa fille décédée : " Lavez-là y trois fois ou cinq fois ou plus si vous le désirez, avec de l'eau et du lotus. Au dernier lavage ajoutez du camphre ou un peu de camphre " Rapporté par el boukhary, muslim, Abou dawoud, tirmidi, nisaiy, ibn majah, malik: 518. el irwa, el michkah, ahkamoul jana iz

L’Imam nawawy a dit : ceci est un dalil comme quoi c’est préférable (mostahab) d’utiliser du lotus dans le lavage du mort. (‘Sharh muslim: 4/2608)

D' après oum hani le prophète et maymounah se lavaient ensemble dans un seul récipient, dans lequel on trouvait des traces de pâte. Rapporté par nisaiy, ibn majah, el michkah, el irwa

Ibn hazm a dit : tout eau qui a été mélangé à quelque chose de pur est permise, tant que l’eau apparaît plus que la couleur, le goût ou l ' odeur qui s' est mélangé avec, et tant que l' on appelle encore ca de l' eau. (El mahallah, mas alah 147)

L’eau à laquelle s' est mélangée une impureté sans que le gout ni l' odeur ni la couler de l' eau ne change

D' après Abou sa'd el khoudry le prophète fut interrogé sur le puit de bouda 'a, dans lequel sont jetés viande de chien, menstrues, et d' autres saletés,

Il répondit : l’eau est pure rien ne la souille. Rapporté par Abou dawoud, tirmidi, nisaiy, Ahmed, ibn hibban, el irwa, el michkah, sahihoul jami'.

L’Imam shawakany a dit : ce hadith montre que lorsque que quelque chose d' impure et mélangé a de l' eau de petite ou de grande quantité rien ne la souille, par contre le consensus des oulama ( el ijma') est d accord pour dire que si l' eau est mélangé a quelque chose d' impur et que soit le goût, l' odeur ou la couleur change, il ne nous est plus permis de faire la purification avec. (Neyloul awtar:1/37)

d' après ibn 'Omar le messager a dit : lorsque l 'eau atteint deux qoullah, rien ne la souille. Rapporté par Abou dawoud, tirmidi, nisaiy, ibn majah, shafi'y, ibn hibban, el bayhaqy, el irwa, el michkah


L’Imam tirmidi a dit ceci est la parole de shafi'y, Ahmed et ishaq (je crois qu’il parle de ishaq ibn rahawih, quand l’eau a atteint 2 qoullah, rien ne la souille tant que la couleur, l' odeur ou le goût n' pas changé.

Zuhry a dit : il n y a pas de mal avec de l' eau dont ni le goût, ni l' odeur ni la couleur a changé.

Et je renvois les frères et soeurs à assayaloul djarrar de l imam shawkany s' ils n' ont pas compris le hadith des qoullateyn.

L’eau utilisée

les hadiths à ce sujet son nombreux mais je vais simplement rappeler un des miracles de notre prophète lorsque jaillirent de ses doits de l' eau avec laquelle les sahaba -qu' Allah les agrées- ont pu faire el wodo.

El boukhary et voir les autres hadiths dans le même chapitre.

Et on a interrogé ibn taymiyya sur l' eau dans laquelle quelque' un a trempé ses mains, s' il était permis de l' utilisée.

Il a répondu : l’eau ne se souille pas de cette façon, et il est permis de l' utiliser d' apres la majorité des 'oulama. (Fatwas: 21/46)

L' eau chaude

il est rapporté que 'Omar se faisait chauffé de l'eau dans un récipient puis de nettoyer avec. Rapporté par el bayhaqy, daraqotny el irwa

L' EAU PURE ET NON PURIFIANTE

l' eau pure et non purifiante est de l' eau qui a été changé par quelque chose de pure a tel point que l' on ne peut plus appeler ça de l 'eau, et ce type d' eau et interdit pour la purification, car la purification ne se fait qu' avec de l' eau pure et purifiante, d 'apres la parole d' Allah

"et que vous ne trouviez pas d' eau alors recourez au tayamoum "

Sourate 5 - verset 6 et Sourate 4 - verset 43

On rapporte que 'ata ibn abi Rabah répugné el wodo avec du lait et autre chose semblable, et disait : j' agrée plus le tayamoum que ça. Rapporté par Abou dawoud, et el boukhary : ta'liqan

l’imam tirmidi a dit : la parole de celui qui dit: ne fait pas el wodo avec du nabidh est plus proche du Saint Coran et de la Sunna car Allah a dit :

Et que vous ne truviez pas d' eau alors recourez au tayamoum

L’EAU IMPURE

C’est l’eau dont soit la couleur, l’odeur ou le goût a été changé par une impureté, et la purification avec est interdite.

ibn taymiyya a dit : lorsque l' eau a été changé par une impureté, elle devient impure d' après le consensus. (Fatwas : 21/30)

ibnoul moundhir a dit : le consensus des savants et d’ accord pour dire que lorsque une souillure est mélangée a de l' eau de petite ou de grande quantité et que soit la couleur, l' odeur ou le goût a changé, cette eau devient impur (souboulous salam :1/27)

Q : Quelles sont les différentes catégories d’eau ?

R : Il apparaît que l’eau se divise en deux catégories :

L’eau parfaitement pure et qui par conséquent purifie

L’eau impure, altérée par une souillure

Quant à l’existence d’une troisième catégorie d’eau, pure en soi mais impropre à la purification, cette catégorie ne trouve aucune origine dans la législation islamique. En effet, il n’existe aucune preuve l’appuyant.

Car si elle existait, elle serait connue, comprise, et appuyée par des paroles claires et évidentes du prophète (que la prière et le salue soient sur lui). En effet, la nécessitée appelle à un éclaircissement, et ce n’est pas une affaire simple puisque ceci engendrerait l’accomplissement des ablutions sèches ou à l’eau.

Fatwa du cheikh ibn ‘Otheimine tiré de son livre «Recueil de fatawas »

Question numéro 1 page 85 volume 11.

 

Q : Est-ce qu’il est valable de faire les ablutions à l’eau naturellement salée ou extraite de terre par des machines ?

R : Oui, les ablutions avec de l’eau naturellement salée ou celle dans laquelle on y a mit du sel sont valables. En effet, on a posé la question au prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) à propos de l’eau de mer, il a répondu : « Son eau est pure et ses produits même morts sont licites. » Et il est connu, que l’eau de mer est salée, il est donc permis à une personne de faire ses ablutions avec cette eau, qu’on y ait ajouté du sel ou qu’elle le soit naturellement.

Il est aussi permis d’accomplir les ablutions avec l’eau extraite de la terre par des machines ou par d’autres technologies car cela rentre dans la parole d’Allah :

"O les croyants! Lorsque vous vous levez pour la prière, lavez vos visages et vos mains jusqu'aux coudes; passez les mains mouillées sur vos têtes; et lavez-vous les pieds jusqu'aux chevilles. Et si vous êtes pollués "jounoub", alors purifiez-vous (par un bain); mais si vous êtes malades ou en voyage ou si l'un de vous revient du lieu où il a fait ses besoins ou si vous avez touché aux femmes et que vous ne trouviez pas d'eau, alors recourez à la terre pure, passez- en sur vos visages et vos mains. " (sourate 'La table servie' verset 6)

Fatwa du cheikh ibn ‘Otheimine tiré de son livre «Recueil de fatawas »

Question numéro 4 page 87 volume 11.

 

se nettoyer à l’eau après les besoins

Q : Quel est le jugement sur le fait d’uriner debout ?

R : Il est permis d’uriner debout sous deux conditions :

La première est de s’assurer de ne pas être atteint par son urine.

La seconde est de s’assurer que personne ne voit sa nudité.

Fatwa du cheikh ibn ‘Otheimine tiré de son livre «Recueil de fatawas »

Question numéro 24 page 109 volume 11.

 

Q : Quel est sur le jugement d’entrer aux toilettes avec des feuilles portant le nom d’Allah ?

R : Il est permis d’entrer aux toilettes avec des feuilles portant le nom d’Allah, tant qu’elles sont dans la poche, inapparentes, cachées, et préservées.

De plus, les prénoms en grandes parties sont constitués du nom d’Allah (Abdallah, Abdelaziz etc.…).

Fatwa du cheikh ibn ‘Otheimine tiré de son livre «Recueil de fatawas »

Question numéro 26 page 109 volume 11.

 

Q : Quel est sur le jugement sur le fait d’entrer aux toilettes avec le coran ?

R : les gens de science ont dit :

Il n’est pas permis d’entrer aux toilettes avec le coran. De tels endroits ne conviennent pas à la noblesse et l’importance que l’on reconnaît pour ce livre.

Fatwa du cheikh ibn ‘Otheimine tiré de son livre «Recueil de fatawas »

Question numéro 25 page 109 volume 11.

 

Q : Quel est sur le jugement sur le fait d’entrer tête découverte aux toilettes ?

R : Il n’y a pas de mal d’entrer aux toilettes tête découverte. Cependant, les savants en jurisprudence préfèrent que la tête y soit couverte.

Fatwa du cheikh ibn ‘Otheimine tiré de son livre «Recueil de fatawas »

Question numéro 29 page 110 volume 11.

 

Q : Quel est sur le jugement sur le fait de manger et de boire aux toilettes ?

R : Les toilettes sont des endroits réservés uniquement aux besoins. Il n’est pas convenable d’y rester plus, et le fait d’y manger ou d’y faire autres choses va certes prolonger la durée nécessaire.

Fatwa du cheikh ibn ‘Otheimine tiré de son livre «Recueil de fatawas »

Question numéro 30 page 110 volume 11.

 

Q : Si une personne est dans une salle de bain comportant des toilettes et doit y faire ses ablutions, comment doit-elle prononcer le nom d’Allah (el basmala) ?

R : Elle prononce le nom d’Allah avec son cœur et non avec sa langue, car, l’obligation de prononcer le nom d’Allah dans les petites et grandes ablutions n’est pas un avis fort auprès des savants.

Quant à la parole de l’imam Ahmed (qu’Allah lui fasse miséricorde) où il dit : « il n’y a rien qui authentifie dans la tradition prophétique le fait de prononcer le nom d’Allah avant les ablutions ». C’est vers ceci qu’a penché El Mohafak, l’auteur du ‘Mourny’ et d’autres, en précisant que la prononciation du nom d’Allah (el basmala) avant les ablutions est une sunna, non une obligation.

Fatwa du cheikh ibn ‘Otheimine tiré de son livre «Recueil de fatawas »

Question numéro 28 page 110 volume 11

 

Q : Le rappel d’Allah est-il permis aux toilettes ?

R : Il ne convient pas à une personne d’invoquer son Seigneur (le tout puissant) aux toilettes, car ce n’est pas un endroit approprié ; si elle L’invoque dans son cœur, il n’y a pas de mal. Dans le cas contraire, elle ne Le prononce pas jusqu'à ce qu’elle en sorte. Cependant, si cet endroit est pour les ablutions en dehors de celui pour faire les besoins, il n’y a pas de mal à ce qu’elle invoque Allah.

Fatwa du cheikh ibn ‘Otheimine tiré de son livre «Recueil de fatawas »

Question numéro 27 page 109 volume 11.

 

Q : Quel est le jugement sur le fait de se diriger vers la qibla ou de lui faire dos au moment des besoins ?

R : Les gens de science ont divergés concernant cette question :

Premièrement : Certains savants ont dit qu’il était interdit de se diriger vers la qibla et de lui tourner le dos en dehors des constructions, ils se sont appuyés sur le hadith rapporté par Abi Ayyoub (qu’Allah l’agrée), lorsque le prophète (que dieu prie sur lui et le salut) a dit : «ne faites pas face à la qibla lorsque vous allez à la selle ou lorsque vous urinez, et ne lui faites pas dos mais tournez vous à son Ouest ou à son Est .» Hadith rapporté par les septs.

Abou Ayyoub a dit : Nous étions en direction du Cham, et nous avons trouvé des toilettes construit en direction de la kaaba, nous nous sommes écartés d’eux et nous avons demandez pardon à Allah ; et ils ont fait leurs besoins à l’extérieur. Concernant les constructions, il y est permis de faire dos à la qibla, comme il est rapporté par Ibn Omar (Qu’Allah l’agrée) : « Un jour, je suis monté sur le toit de la maison de Hafsa, et j’ai vu le prophète (que dieu prie sur lui et le salue) faire ses besoins face au Cham, dos à la Kaaba. » Hadith rapporté par Muslim. Les savants on déduit en s’appuyant sur ce hadith qu’il est permis de faire aussi, face à la qibla.

Deuxièmement : D’autres savants ont dit qu’il est interdit de se diriger et de faire dos à la qibla en toutes circonstances, que ce soit dans les constructions ou autres. Ils se sont appuyez sur le hadith d’Abi Ayyoub précédemment cité, et, ils ont répondu sur le hadith rapporté par Ibn Omar (Que dieu l’agrée) de la façon suivante :

− Le hadith d’Ibn Omar a été rapporté avant l’interdiction

− L’interdiction est retenue, car elle a prit la place de la permission qui était en première, ce qui vient en remplacement est dominant.

− Le hadith d’Abi Ayyoub est une parole et celui d’Ibn Omar est un acte et l’acte ne peut contredire la parole car l’acte peut être une exception, un oubli ou autres.

Troisièmement : en ce qui me concerne, la parole que je retiens sur cette question, est qu’il est interdit de se diriger vers la qibla et de lui faire dos en extérieur. Mais il est permis dans les constructions de lui faire dos mais pas de lui faire face, car l’interdiction de lui faire face demeure sans restriction dans les deux cas, en extérieur et en intérieur. Cependant, l’interdiction de lui faire dos est restreint par l’acte du prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui). Et de même, le fait de lui tourner le dos et moins grave que de lui faire face ;

C’est pour cette raison, (et Allah est le plus savant), qu’il a été facilité de lui faire dos dans les constructions. Le mieux reste de ne pas lui faire dos lorsque cela est possible.

Fatwa du cheikh ibn ‘Otheimine tiré de son livre «Recueil de fatawas »

Question numéro 31 page 110 -111 volume 11.

 

Q : Après avoir uriner, il coule de moi de l’urine pendant quelques petites minutes puis cela cesse. Je pose alors un mouchoir à l’orifice de mon sexe, est-ce convenable ?

R : Il est obligatoire que tu laves tes parties a l’eau, sans précipitation, après que l’urine ait cesser de couler, puis tu parfais tes ablutions et il n’y a pas d’utilité à ce que tu poses ce mouchoir à l’orifice de ton pénis. Il faut que tu te détournes du doute jusqu'à que tout ceci cesse si Allah le veut. Ce qui est préférable, et que tu t’asperge avec de l’eau autour de ton sexe après avoir perdu les ablutions jusqu'à que tu maîtrise ce que cela peut provoquer comme doute et grâce à cela il te quittera si Allah le veut.. Et Allah est le détenteur du succès.

Fatwa ibn Baz tiré de son receuil ‘majmouh fatawa’

Tome 10 page 26

 

Q : J’ai un petit livre d’invocations qui m’est utile dans ma religion et dans ma vie et que je garde dans ma poche. Il reste sur moi lorsque j’entre aux toilettes pour faire mes besoins et mes ablutions. Est-ce que je commet un pêché pour ceci ?

R : Le mieux pour toi est que tu t’abstiennes d’entrer aux toilettes avec ce petit livre d’invocation. Il est, pour l’ensemble des savants, détestable que tu y entres avec dans le cas ou il t’est possible de le laisser à l’extérieur. Cependant, si tu ne peux vraiment pas le laisser en dehors des toilettes, il n’y a aucune gêne et cela n’est plus détestable.

Et c’est d'Allah que vient le succès.

Fatwa ibn Baz tiré de son receuil ‘majmouh fatawa’

Tome 10 page 31

 

Q : Si j’ai dans ma poche un coran pour pouvoir lire ou que je sois et que j’entre aux toilettes alors qu’il est dans ma poche, est-ce qu’il y a en cela un mal ?

Et parfois, j’écris des versets sur une feuille pour affermir son apprentissage, et après les avoir appris je la déchire et la jette dans les oubliettes. Est-ce qu’il y a un mal en cela ? Éclairez-nous qu’Allah vous récompense.

R : Il n’est pas permis d’entrer aux toilettes avec le coran, sauf par nécessité. Par exemple si tu crains qu’on puisse te le voler, dans ce cas, il n’y a pas de mal. Quant au déchirement des feuilles sur lesquelles tu as noté des versets que tu as appris, si tu les as bien déchirées et qu’il ne reste rien du rappel d’Allah (un déchirement minutieux), il n’y a pas de mal, ou alors enterres les dans une bonne terre ou brûles-les. Quant aux feuilles déchirées sur lesquelles les versets sont encore perceptibles, cette façon de déchirer ne suffit pas.

Fatwa ibn Baz tiré de son receuil ‘majmou’ fatawa’

Tome 10 page 31

Q : Est-ce que la sortie d'air par le sexe de la femme annule les ablutions ?

R : cela n'annule pas les ablutions car l'air ne sort pas d'un endroit impur du corps comme l'air évacué par l'anus.

Recueil des Fatwas de cheikh al Otheimine

Volume11 page197 fatawa numéro 137

 

Q : Peut-on remplacer les ablutions par un lavage non légiféré (une douche) ?

R : Le lavage non légiféré ne remplace pas les ablutions car cela n'est pas une adoration.

Recueil des Fatwas de cheikh al Otheimine

Volume11 page228 fatawa numéro 181

 

Q : Si un homme a des relations avec son épouse et qu'il souhaite réitérer ses relations une deuxième fois, que doit-il faire?

R : En ceux-ci, trois situations:

Premièrement : Qu'il accomplisse les grandes ablutions avant de recommencer, et cela est le plus complet.

Deuxièmement : Qu'il se limite seulement aux petites ablutions avant de recommencer.

Troisièmement : Qu'il recommence sans avoir accomplit, ni les petites ablutions, ni les grandes, et ceci est le plus bas des rangs mais cette situation est permise.

Néanmoins, la chose qu'il faut leurs remémorer est qu'ils ne s'endorment qu'en ayant les petites ablutions ou les grandes.

Recueil des Fatwas de cheikh al Otheimine

Volume11 page229 fatwa numéro184

 

Q : Le sang est-il une impureté ?

R : Cette question a besoin d'être développé:

Premièrement : Le sang sortant d'un animal impur:

C'est une impureté qu'il s'agisse d'une petite, ou d'une grande quantité, par exemple: le sang sortant du porc ou du chien est impur que la bête soit vivante ou morte.

Deuxièmement : Le sang sortant d'un animal pur lorsqu'il est vivant, impur lorsqu'il est mort:

Lorsqu'il est vivant, son sang est une impureté, mais sa coulé est pardonné, exemple: le mouton et le chameau sont purs lorsqu'ils sont vivants et impurs quand ils sont trouvés morts, et la preuve de leurs impuretés est la parole d’Allah :

« Dis : "Dans ce qui m’a été révélé, je ne trouve d’interdit, à aucun mangeur d' en manger, que la bête (trouvée) morte, ou le sang qu’on a fait couler, ou la chair de porc - car c’est une souillure - ou ce qui, par perversité, a été sacrifié à autre qu’Allah". » Sourate 'Les bestiaux' verset 145

Sourate 'Les bestiaux' verset 145

Troisièment : Le sang sortant d'un animal pur, vivant ou mort:

Son sang est pur, mais les savants en général ont fait une exception du sang de l'être humain, car certes, le sang de l'homme est un sang sortant d'un être pur, qu'il soit vivant ou mort. Cependant, selon la majorité des savants, son sang est impur mais sa coulée est pardonnée.

Quatrièment : Le sang sortant par les parties intimes de l'homme, (celles de devant et de derrière) est impur, et sa coulée n'est pas pardonné, car, lorsque les femmes ont questionnées le prophète (prière et paix d'Allah sur lui) au sujet du vêtement atteint par le sang des menstrues, il a ordonné de le laver sans faire de distinction.

Et sache que le sang sortant de l'homme, par autre que ses deux parties intimes, n'annule pas les ablutions, qu'il s'agisse d'une petite ou grande quantité, comme un saignement de nez ou le sang d'une blessure. Et nous ajoutons: toutes choses sortant du corps d'une personne par autre que ses deux parties intimes, n'annule pas les ablutions, comme le sang, le pus et autre.

Recueil des Fatwas de cheikh al Otheimine

Volume11 page198 et 199 fatwa numéro 139

 

Q : Le sang sortant d'une personne est-il une impureté ? Et annule-t-il les ablutions ?

R : Le sang sortant d'une des deux parties intimes (devant et derrière) d'une personne, est une impureté et annule les ablutions qu'il s'agisse d'une petite ou grande quantité. Car le prophète (prière et paix d'Allah sur lui) a ordonné aux femmes de laver le sang des menstrues, ceci prouve son impureté, et la coulée de ce sang n'est pas admise dans ce cas.

Quant au sang sortant du reste du corps, exemple: du nez, des dents, d'une blessure ou autre, il n'annule pas les ablutions qu'il s'agisse d'une petite ou grande quantité et ceci est la parole la plus juste. car il n'y a pas de preuve qu'il annule les ablutions, et le principe, est qu'il reste pur, jusqu'à qu'une preuve nous montre qu'il annule les ablutions.

Et en ce qui concerne l'impureté du sang, ce qui est connu auprès des savants, c'est qu'il est impur et il est obligatoire de le laver. Néanmoins, puisqu’il est difficile de s’en protéger, il nous est pardonné lorsqu'il coule. Et Allah est le plus savant.

Recueil des Fatwas de cheikh al Otheimine

Volume11 page200 fatwa numéro 140

Le jugement sur l'utilisation du vernis.

Et est-il obligatoire de l'enlever lors des ablutions?

Q : L’utilisation du vernis que la femme étale sur ses ongles est-il un péché ?

R : Nous ne connaissons rien à ce sujet, cependant, son délaissement est préférable car il n'est pas utile et certes il empêche l'eau d'atteindre les ongles lors des ablutions.

En conséquence, son délaissement est préférable, il lui suffit de se contenter du henné et c’est la meilleure des attitudes.

Toutefois, si la femme utilise le vernis, il lui est obligatoire de l’enlever lors de chaque ablution, car comme nous l’avons dit : il empêche l’eau d’atteindre les ongles. Et Allah est le détenteur du succès.

Fatwa Ibn Baz

Volume 10 Page 48

 

Le fait de laisser pousser les ongles et mettre du vernis.

Q : Quel est le jugement sur le fait de laisser pousser les ongles et de mettre du vernis dessus en sachant que je me purifie avant de le mettre et qu'il reste 24 heures avant que je l'enlève ?

R : Laisser pousser les ongles est contraire à la sunna. Il a été confirmé que le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salut) a dit :

« La pureté originelle est de cinq: La circoncision, le rasage du pubis, le taillage de la moustache, le coupage des ongles, l'épilation des aisselles.»

Il n'est pas permis que tu les laisses pousser plus de quarante nuits car il a été confirmé par Anas (Qu'Allah l'agrée) qui a dit :

Le prophète (prière et paix d'Allah sur lui) a déterminé pour nous au sujet du taillage des moustaches, du coupage des ongles, de l’épilation des aisselles, et du rasage du pubis que nous ne délaissions pas l’une de ces choses plus de quarante nuits.

Et certes dans le fait de les laisser pousser, il y a une ressemblance aux animaux à quatre pattes et à certains mécréants.

Quant au vernis, son délaissement est préférable et il nécessite son enlèvement pour les ablutions car il empêche l'eau d'atteindre les ongles.

Fatwa Ibn Baz

Volume 10 Page 49

 

Le jugement sur les ongles longs.

Q : Il est constaté qu'un certain nombre de prieur laissent pousser leurs ongles qui s’imprègnent de saleté. Est-ce que cela convient dans la religion et leurs ablutions sont-elles valables ?

R : Il est obligatoire de se couper les ongles avant que ne s'écoulent quarante nuits car d’après Anas (Qu'Allah l'agrée) le serviteur du prophète (que Dieu prie sur lui et le salut) à dit : « Le messager d'Allah (que Dieu prie sur lui et le salut) a défini pour les hommes au sujet du rasage de la moustache, du coupage des ongles, de l’épilation des aisselles et du rasage du pubis que ceci ne soit pas délaissé plus de quarante nuits. » Hadith rapporté par Muslim dans son Authentique, Ahmed et Nassai

L’obligation pour les hommes et les femmes est donc de se baser sur cet ordre et de ne pas laisser les ongles, la moustache pour les hommes, les poils du pubis, et les aisselles plus de quarante nuits.

Les ablutions ne sont pas annulées par la saleté sous les ongles, ceci est une facilité qui nous a été accordée.

Fatwa Ibn Baz

Volume 10 Page 50

 

Q : Quel est le jugement sur le fait d'épiler la moustache et ce qui pousse sur la pommette et la joue ?

R : En ce qui concerne la moustache, certes, le mieux est que la personne ne l'épile pas mais au contraire, qu'il la raccourcisse comme l'a ordonner le prophète (prière et paix d'Allah sur lui). Quant aux poils de la pommette et la joue, l'épilation n'est pas permise, car cela fait partie de la barbe, comme les gens de sciences l'ont déterminés linguistiquement, et le prophète (prière et paix d'Allah sur lui) a ordonné de laisser pousser la barbe. L'épilation ou le raccourcissement de cette partie contredit ce qu'à ordonner le prophète (prière et paix d'Allah sur lui).

· Recueil des Fatwas de cheikh al Otheimine

· Volume 11 page 129 fatawa numéro 55

*************

L'urine du bébé garçon -Chaikh Al 'Otheymine-



Question:

Quel est le jugement concernant mon vêtement touché par l'urine d'un bébé de sexe masculin de quelque mois?


Réponse:

 

 

 

 

le plus correct c'est que l'enfant de sexe masculin qui se nourrit par le lait, son urine à moins d'impureté, il suffit de nettoyer le vêtement par la pulvérisation, autrement dit qu'il passe de l'eau sur son vêtement sans frotter et sans essorer.

Fatawa Nouroun 'Ala Addarb

Published by fiqh jurisprudence - dans Purification - Les abblutions